top of page
  • Photo du rédacteurXavier Hard

L'aventure, c'est l'aventure !

Katharina et Jana, deux jeunes allemandes, sont venues en ce mois de mars 2024 découvrir, pour la première fois, à vélos, la Corse... Quatre jours hors du temps. "Une aventure que l'on oubliera jamais."


Deux filles avec le drapeau corse.
Au terme de 4 jours de randonnée à vélos, il est temps de sortir la bandera !

Initialement, le van Gattu devait se rendre, ce dimanche matin de mars, à Ajaccio afin de déposer les deux vélos "musculaires" (cela a son importance) au port de commerce afin que Katharina et Jana entament leur road trip en direction de Bastia.


Samedi soir, une notification Whatsapp : c'est Jana. Dans un français parfait, elle explique que le bateau devant arriver dans le Sud de l'île de Beauté, est finalement détourné pour arriver à Bastia à cause des conditions climatiques. Rendez vous est donc pris, le jour du seigneur, de bon matin, Place Saint Nicolas dans la superbe ville de Bastia.

Bien évidement le parcours imaginé initialement n'a plus lieu d'être. C'est un jour venteux. Très venteux. Plutôt que de laisser les filles prendre la route dans cette partie de l'île chahutée par Eole, la petite équipe prend la direction de Biguglia en van.

Le départ se fera au pied du Défilé du Lancone. C'est une superbe petite route permettant de basculer de la côte Est à la côte Ouest tout en étant à l'abri du vent. L'aventure démarre ! Pour de vrai.


La première journée et soirée se passeront à Saint Florent et en majeure partie dans la micro région du Nebbiu. "Le grenier de la Corse". Un endroit riche de par son vignoble, ses cultures et sa culture.

"Nous sommes passé par Murato et avons découvert la superbe église San Michele." Direction Saint Florent en passant par des petites routes faiblement fréquentées. Rapale, Pieve, Sorio, Santo Pietru di Tunda... "Nous n'avons pas eu de difficulté pour trouver un hébergement" se réjouit Jana. "Tout au long de notre périple, nous avons été très bien accueillies. Les Corses sont vraiment sympathiques et accueillants.


Panorama marin et montagneux.
Côte Ouest... Direction les Calanques de Piana et la réserve de Scandola.

Jour 2

Les conditions climatiques sont nettement plus favorables. C'est une grande étape en direction de Calvi. Pour des novices dans la pratique du vélos de randonnée, faire plus d'une centaine de kilomètres dans la journée peut être considéré comme un petit exploit. D'autant plus, que les premiers tours de roues se passent dans le fascinant Désert de l'Agriate en passant notamment par le hameau de Casta. Et là, ça grimpe un peu. Néanmoins, la journée s'est déroulée sans encombre. Parfait.


Jour 3

Objectif Porto, les Calanques de Piana et la superbe réserve naturelle de Scandola. "La D81 qui longe la côte est une route incroyable ! Certes, il n'y a pas de circulation mais l'état du revêtement n'est pas de première jeunesse." Un vélo confortable est obligatoire.


Des montagnes avec la mer en arrière plan.
La mer et la montagne se cotoient partout dans l'île de Beauté. Une montagne dans la mer.

Quoiqu'il en soit, les spots avec vues sur la Méditerranée sont infinis et tous plus beaux les uns que les autres. "On a envie de s'arrêter à chaque virage pour faire des photos et admirer ces paysages qui ne cessent de changer. C'est très varié !" sourit Katharina.


Deux filles avec la mer et la montagne en fond.
Une aventure qui laissera de très beaux souvenirs à Katharina et Jana.

Jour 4

Le gros morceau de cette sortie. On quitte la Corse du Sud pour retrouver la Haute Corse. Ca va piquer dans les jambes !


Tôt le matin sur leurs Giant Escape, les filles prennent la route pour s'attaquer au gros morceau à savoir, le Col de Vergio. "Dur, très dur ! Cela a été d'autant plus compliqué que nous avons rencontré la neige au sommet. Nous n'étions pas super équipées pour affronter un tel froid" commente Jana et de reprendre : "on a mis tous les habits que l'on avait et même des chaussettes sur nos gants pour faire la descente ! "


La Corse dans toute sa beauté : le matin en bord de mer avec les eaux turquoises de Galeria, le midi dans la montagne au cœur de l'île avec de la neige et le soir sur les bords de la mer Tyrrhénienne du côté de Bastia.


"Une expérience incroyable" dit Katharina, qui, à la base, n'était pas vraiment une cycliste aguerrie. Croyez-moi ou pas, ce n'est plus le cas maintenant. "Le vélo, c'est super pour découvrir et rencontrer des gens ! Quel bonheur."


Deux vélos dans la neige au sommet d'un col.
Sommet du col de Vergio ! En mars, la neige est régulièrement présente.

Après une bonne partie de manivelles, c'est en fin d'après midi que le van Gattu vient récupérer nos deux charmantes allemandes à Corte. Sourires aux lèvres, elles sont radieuses. "C'est dur mais qu'est ce que c'est beau !" entame Jana à peine descendue du vélo. "On a l'impression d'être parties depuis un mois..." C'est ça la magie de la Corse. Déconnecter. Voyager. Admirer. Contempler.


"On reviendra ! Et un grand merci pour vos services et votre flexibilité, sans vous, on aurait pas pu faire tout cela et tout réorganiser aussi rapidement. Merci !"


N'hésitez pas à nous contacter pour vos projets d'itinérance en Corse !

+33 7 84 62 62 01 | gattucorisca@gmail.com






79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page